Quelles précautions prendre avant d’allumer une chaudière au fioul ?

Publié le Samedi 10 Août 2019 et mis à jour le Lundi 19 Août 2019 - Les actualités du Chaudières

Vous venez d’entrer dans un logement chauffé au moyen d’une chaudière à fioul fioul ? Vous envisagez de rallumer votre système de chauffage après une période de non-utilisation ou suite au remplissage de votre cuve ? Voici quelques précautions utiles à prendre pour éviter les mauvaises surprises. 

Il est possible que votre chaudière à fioul ait été arrêtée pour plusieurs raisons : 

  • votre logement a été inoccupé pendant une période plus ou moins longue et le système de chauffage avait été arrêté ;
  • les températures estivales ne justifiaient pas de laisser votre chaudière en marche ;
  • vous avez coupé votre système de chauffage pour procéder au remplissage de la cuve, comme c’est recommandé. 

Avant de réactiver votre chaudière, il est intéressant de procéder à quelques vérifications.

  1. Votre chaudière est-elle en ordre d’entretien ?

L’entretien d’une chaudière au fioul est une opération obligatoire qu’il faut mener une fois par an. Cet entretien doit être réalisé par un professionnel du chauffage sanitaire spécialisé dans les installations au fioul. Il est recommandé de réaliser cet entretien juste avant de redémarrer sa chaudière. C’est l’occasion de vérifier son état général et son bon fonctionnement, d’en nettoyer les pièces (gicleur, circulateur, filtres, brûleur…) et, éventuellement, de les remplacer. De cette manière, vous vous mettez à l’abri d’éventuelles pannes au cours de la saison froide.  

Le chauffagiste vérifiera aussi les différents réglages de votre chaudière, pour garantir une performance optimale de l’installation. Une chaudière bien entretenue permet d’éviter des pertes d’énergie et, dès lors, de réaliser des économies sur la consommation de fioul.

Pour cette raison, il est aussi recommandé de recourir à un fioul de qualité supérieure, comme le Total Fioul Premier, dont la combustion optimale permet de réduire l’encrassement de la chaudière.

  1. Disposez-vous de suffisamment de fioul ?

C’est au niveau de la cuve à fioul, au-delà de la chaudière, qu’il faut procéder à quelques vérifications. Vérifiez d’abord si vous disposez de suffisamment de combustible ou s’il est nécessaire de passer une commande de fioul avant de rallumer votre chaudière. 

Un manque de fioul permet le plus souvent d’expliquer pourquoi votre chaudière ne veut pas démarrer. Un niveau de fioul trop faible au moment de réactiver votre chaudière peut endommager la pompe et encrasser les filtres et le brûleur. 

  1. Patientez avant de rallumer votre chaudière après avoir fait le plein

Lors d’une livraison de fioul, il est recommandé d’éteindre votre chaudière. Une fois la cuve remplie, il est aussi conseillé d’attendre deux heures avant de la réactiver. Lors de la livraison, les sédiments au fond de la cuve peuvent être soulevés. Si la chaudière fonctionne, ces particules peuvent être aspirées et venir encrasser votre installation. Il faut donc attendre que ces dépôts retombent dans le fond de la cuve avant d’allumer votre chaudière.

  1. Purgez les radiateurs et vérifiez la pression du circuit

Pour garantir une chaleur optimale dans l’ensemble des pièces de la maison, il est aussi important de purger les radiateurs, idéalement avant de réactiver la chaudière. Evacuer l’air permet de garantir une circulation optimale de l’eau chaude tout au long du circuit. 

Il est aussi important de contrôler la pression du circuit. Celle-ci a en effet pu varier alors que la chaudière était éteinte. Si elle est trop basse (la pression doit être idéalement autour de 1 bar), il suffit d’ouvrir le robinet d’eau tout en surveillant le manomètre. Une fois la pression ajustée, refermez le robinet. 

Si toutes ces vérifications ont été faites, vous pouvez rallumer votre chaudière et profiter sans crainte de la chaleur qu’elle vous procure.