Quelles sont les spécifités d’un bon conduit de cheminée ?

Publié le Lundi 27 Mai 2019 et mis à jour le Mardi 28 Mai 2019 - Les actualités du Poêles

Un conduit de cheminée bien conçu est essentiel pour un fonctionnement optimal de tout appareil fonctionnant grâce à une combustion. Si vous souhaitez installer un poêle à bois, par exemple, il est recommandé de ne pas prendre à la légère la question de l’évacuation des fumées.

Qu’il s’agisse d’un poêle, d’une chaudière ou d’un insert, que l’appareil fonctionne au gaz, au bois ou aux granulés de bois, la question de l’évacuation des fumées de combustion doit être étudiée sérieusement pour que l’appareil que vous souhaitez installer fonctionne de manière optimale.

A quoi sert un conduit de cheminée ?

Un conduit de cheminée a plusieurs fonctions :

  • évacuer les fumer vers l’extérieur ;
  • assurer un tirage suffisant ;
  • répartir la chaleur dans les différents étages de la maison.

Il est toutefois important de choisir soigneusement le type de conduit (matériau), ainsi que son tracé et son implantation en sortie de toiture. De toutes ces conditions dépendent le bon fonctionnement de votre installation de chauffage, votre confort ainsi que votre sécurité.

Quel type de conduit de cheminée choisir ?

Dans les constructions plus anciennes, on trouve encore régulièrement des conduits de cheminée en boisseaux. Il s’agit de blocs maçonnés qui, empilés les uns sur les autres, forment le conduit d’évacuation des fumées.

Cependant, ce mode de confection du conduit d’évacuation des fumées n’est plus du tout la norme aujourd’hui. On utilise dorénavant en priorité des conduits en acier inoxydables qui fournissent de nombreux avantages :

  • ils sont simples à installer, même en l’absence de cheminée préexistante ;
  • ils sont résistants à la corrosion ;
  • ils minimisent les dépôts de suie et de goudron ;
  • ils transmettent très bien la chaleur.

Pour vous assurer de choisir un conduit d’évacuation de qualité, vérifiez qu’il dispose bien de la norme NF DTU 24.1.

Comment placer correctement son conduit de cheminée ?

Pour vous assurer que le tirage qu’offre votre cheminée soit suffisant, il convient de la positionner correctement. Il est ainsi particulièrement important que le conduit dépasse le faîtage du toit d’au moins 40 cm. S’il s’agit d’un toit plat, ou présentant une inclinaison inférieure à 15°, il faudra que le conduit dépasse de 1,20 m le point de sortie sur la toiture.

En outre, lors de la conception de la cheminée, il faudra veiller à ce que le tirage ne soit pas perturbé par un élément qui ferait écran à la cheminée (arbre ou obstacle divers). Enfin, la sortie des fumées ne doit pas non plus se faire dans une zone susceptible de se trouver en surpression ou en turbulence.

Pour des raisons de sécurité, le tracé du conduit d’évacuation doit être le plus rectiligne possible. Eviter au maximum les coudes et respectez le diamètre de tubage préconisé par le fabricant de votre appareil. Dans le cas contraire, d’importants dépôts de suie peuvent se former et conduire rapidement à des feux de cheminée. Evidemment, un ramonage régulier (deux fois par an) est également obligatoire.