Quels sont les éléments qui encrassent mon appareil de chauffage au bois ?

Publié le Samedi 6 Avril 2019 - Les actualités du Bois

Qu’il s’agisse d’un poêle ou d’une chaudière, les appareils de chauffage au bois ou aux pellets doivent être régulièrement entretenus pour continuer à fonctionner de manière optimale. Nous vous détaillons quels sont les éléments qui contribuent à salir votre appareil.

Suie, bistre, goudrons… De nombreux éléments solides se déposent dans l’ensemble de votre installation de chauffage au fil des flambées. Toutefois, certains facteurs contribuent plus que d’autre à encrasser votre appareil et votre conduit d’évacuation des fumées.

1. Un appareil de chauffage mal dimensionné

Si vous avez opté pour un appareil de chauffage trop puissant pour l’espace à chauffer, vous serez contraint de le faire tourner en sous-régime pour ne pas avoir trop chaud. Or, c’est précisément lorsque le feu n’est pas vif que des dépôts se collent sur les parois, la vitre et le conduit d’évacuation du poêle ou de l’appareil de chauffage.

Veillez donc toujours à choisir avec soin votre poêle : mieux vaut un appareil plus petit, mais qui fonctionnera à plein régime. De la sorte, le feu vif, par pyrolyse, nettoiera les différents éléments de l’installation et empêchera que de nouveaux dépôts se forment.

Pour vous donner une idée de la puissance nécessaire pour votre poêle, notez qu’1 kW est nécessaire pour une surface de 10 m2.

2. Le choix d’essences inappropriées ou de bois humide

A côté du choix de l’appareil, le choix du combustible est un autre élément primordial. Tout d’abord, il faudra éviter d’utiliser certaines essences particulièrement mal adaptées et qui encrassent beaucoup votre installation :

  • l’ensemble des résineux (sauf, éventuellement, pour l’allumage) ;
  • le platane et le tilleul brûlent moins bien ;
  • le châtaigner et le marronnier éclatent en brûlant.

En outre, il est primordial d’utiliser un bois bien sec. En effet, les bûches qui ont conservé plus de 20% d’humidité saliront bien plus votre installation, non seulement en raison de l’eau qui s’évapore et facilite l’incrustation des résidus sur les parois, mais aussi à cause des tanins du bois qui n’ont pas été évacués par un séchage suffisant. Un appareil électronique peut être utilisé pour mesurer facilement le taux d’humidité à cœur de vos bûches. Notez que les pellets doivent également être les plus secs possible.

Pour vous éviter ces soucis, optez pour les Total Bûches Premium : elles présentent un taux d’humidité bien en dessous de 20% et sont façonnées à partir d’essences de haut qualité (chêne, hêtre, charme, etc.).

3. Un problème de tirage

SI vous constatez que votre feu produit beaucoup de fumée épaisse et que le bois a du mal à se consumer, il est probable que votre tirage doive être réglé. Ce qu’on appelle « tirage » n’est autre que l’aspiration des fumées par le conduit d’évacuation. Ce phénomène naturel se produit en raison de la différence de température entre l’air présent dans le conduit et celui qui se trouve à l’extérieur du conduit.

Des problèmes de tirage peuvent apparaître si votre appareil est trop encrassé ou que la cheminée a besoin d’être ramonée. Faites donc entretenir votre poêle ou chaudière régulièrement pour éviter ce genre de problème !