Qui, du propriétaire ou du locataire, doit faire effectuer le ramonage ?

Publié le Mardi 8 Janvier 2019 - Les actualités du Bois

Le ramonage est certes une obligation légale, mais qui doit le faire effectuer ? Le locataire ou propriétaire ? Au final, tout dépend de la personne qui occupe effectivement le logement et de la nature des installations.

Le ramonage du conduit d’évacuation des fumées est obligatoire, qu’on se chauffe au bois de chauffage ou avec n’importe quel autre combustible. Encadré par une réglementation locale, le ramonage de la cheminée doit être effectué à des fréquences variables en fonction de régions. De manière générale, on préconise toutefois :

  • deux ramonages par an pour les installations au bois de chauffage, charbon ou fioul ;
  • un ramonage par an pour les installations de chauffage au gaz.

Pourquoi et comment faut-il faire ramoner sa cheminée ?

Si le ramonage est devenu obligatoire au fil du temps, c’est pour éviter les feux de cheminée qui, au cours des siècles passés, ont eu des implications parfois désastreuses sur des villes entières. C’est donc d’abord pour des raisons de sécurité que le ramonage est une réelle nécessité. En effet, au fil des flambées de bois de chauffage ou de la combustion du fioul ou du gaz dans votre chaudière, des résidus se déposent dans le conduit d’évacuation des fumées. Ceux-ci peuvent s’accumuler et s’enflammer.

En outre, un ramonage régulier permet également à votre équipement de chauffage de conserver un haut niveau de performance et de consommer donc moins d’énergie.

Pour se débarrasser des résidus qui s’accumulent dans la cheminée, il existe deux méthodes :

  • la méthode chimique : elle consiste à brûler une bûche spéciale dans son équipement de chauffage pour décoller les résidus attachés au conduit ;
  • la méthode mécanique : elle consiste à passer une brosse, appelée « hérisson », dans toute la longueur du conduit pour le nettoyer en profondeur.

Malgré certains discours publicitaires, le ramonage mécanique est la méthode la plus efficace et surtout la seule qui constitue une garantie en cas de feu de cheminée. Faites-le effectuer par un professionnel : il vous remettra une attestation qui a une valeur juridique en cas de problème.

L’occupant du logement doit se charger du ramonage

Si la nécessité de faire ramoner sa cheminée paraît évidente, qu’on utilise du bois de chauffage ou non, reste à savoir qui doit s’en charger. Deux cas de figure peuvent en effet se présenter :

  • vous habitez un logement dont vous êtes propriétaire ou que vous louez, et qui est chauffé à l’aide d’une installation qui lui est propre ;
  • vous habitez un logement dont vous êtes propriétaire ou que vous louez, mais qui est chauffé avec une installation commune ;

La règle générale consiste toujours à dire que l’occupant du logement s’occupe de faire ramoner son conduit de cheminée. Toutefois, lorsqu’il s’agit d’un système commun auquel les habitants n’ont pas forcément accès, le syndic ou le propriétaire doit s’en charger lui-même. Notez que le coût du ramonage peut varier beaucoup – entre 40 et 100 euros – et sera toujours plus élevé dans les grandes villes.