Raccordement électrique : explications, démarches et tarifs

Publié le Sunday, January 19, 2020 et mis à jour le Tuesday, July 21, 2020 - Les actualités du Electricité

Raccorder son habitation au réseau d’électricité est une étape clé avant la mise en service de l’installation. Mais quelles démarches effectuer ? A qui s’adresser ? Quel est le coût de cette prestation ? Mode d’emploi pour un raccordement électrique réussi.

fournisseurs energies

Qu’est-ce qu’un raccordement électrique ?

Un raccordement est une opération technique qui consiste à relier une installation électrique privée au réseau public de distribution d’électricité.

S’il est possible depuis 2007 de souscrire un contrat d’électricité auprès du fournisseur de son choix, il revient néanmoins au gestionnaire du réseau public d’électricité d’assurer toutes les opérations techniques qui le concernent : raccordement, dépannage, relevés d’index…

Dans 95 % des cas, le gestionnaire du réseau est Enedis (ex-ERDF). Mais toutes les communes ne sont pas gérées par Enedis. Dans les années 1940, certaines communes ont en effet refusé la fédération de tous les acteurs de l’énergie au sein d’EDF-GDF. Actuellement, 5 % des communes françaises dépendent non pas d’Enedis, mais d’Entreprises locales de distribution (ELD) de gaz et d’électricité. Enedis et les ELD conduisent des missions de service public identiques sur leurs territoires respectifs.

Dans la pratique et quel que soit le gestionnaire, un raccordement consiste en un branchement physique entre l’installation électrique intérieure et le réseau public de distribution d’électricité. Suivant la distance qui sépare le logement du réseau public, des travaux d’extension peuvent être nécessaires pour permettre le branchement.

Les différents types de raccordement

Plusieurs types de raccordement sont à distinguer :

  • le raccordement d’une maison neuve,
  • la modification du raccordement électrique d’une maison ancienne,
  • le raccordement provisoire d’un chantier ou d’une installation temporaire,
  • le raccordement de sources d’électricité verte au réseau public.

Le raccordement d’un logement neuf consiste à raccorder une habitation à l’électricité une fois les travaux de construction achevés. Cette opération indispensable précède la mise en service de l’installation électrique.

Une modification du raccordement d’électricité peut être nécessaire dans les cas suivants :

  • déplacement du panneau de comptage ou du coffret de coupure en façade,
  • modification du tracé du câble de raccordement,
  • pose d’un boîtier de téléreport,
  • remplacement du panneau de comptage.

Le raccordement provisoire a pour but d’alimenter en électricité un chantier ou toute installation temporaire, par exemple dans le cas de manifestations festives ou culturelles. La durée d’un raccordement provisoire est généralement limitée à un an. Sous certaines conditions, elle peut être prolongée.

Enfin, les logements ou bâtiments équipés de dispositifs de production d’énergie verte, comme des panneaux photovoltaïques, doivent obligatoirement les raccorder au réseau électrique.

Quelle que soit la nature des travaux à effectuer, une demande de raccordement électrique doit être adressée au gestionnaire du réseau. Les travaux de raccordement, qui sont assurés par des techniciens habilités, sont à la charge du demandeur.

Les puissances de raccordement électrique pour sa maison

Lors d’une demande de raccordement électrique, le gestionnaire du réseau propose deux puissances de souscription : 12 kVA monophasé ou 36 kVA triphasé. Mais comment choisir ?

La puissance de raccordement électrique d’une maison doit être ajustée à la consommation du foyer. Pour déterminer la puissance de raccordement requise, il est donc indispensable d’estimer la consommation électrique du futur logement. Si la puissance maximale de tous les appareils électriques susceptibles de fonctionner simultanément atteint 12 kW (ou 12000 watts), la puissance électrique requise est 12 kVA. Si elle atteint 6 kW, un abonnement 6 kVA suffit.

Dans les faits, un branchement en 12 kVA monophasé convient à la plupart des logements de taille moyenne. Un raccordement en 36 kVA triphasé est justifié pour des bâtiments plus vastes et équipés d’appareils particulièrement gourmands en électricité (pompe à chaleurs, fours professionnels…).

Une puissance de raccordement de 12 kVA monophasé permet de souscrire un abonnement compris entre 3 et 12 kVA. Un raccordement en 36 kVA triphasé offre la possibilité de souscrire un abonnement jusqu’à 36 kVA.

Comment raccorder son habitation à l’électricité ?

Toute demande de raccordement électrique doit être transmise au gestionnaire du réseau public de distribution de l’électricité dont dépend le logement. Dans 95 % des cas, le gestionnaire du réseau est Enedis. Dans les autres cas, il s’agit d’une régie autonome.

Faire une demande de raccordement

La demande de raccordement électrique peut être effectuée auprès du gestionnaire du réseau, qu’il s’agisse d’Enedis ou d’une régie locale.

Le propriétaire d’un logement neuf peut également solliciter un fournisseur d’électricité pour qu’il effectue la demande de raccordement en son nom. Le cas échéant, le fournisseur effectue les démarches requises auprès du gestionnaire de réseau.

Dans tous les cas, le demandeur doit constituer un dossier de raccordement électrique accompagné de diverses pièces :

  • plan de masse,
  • extrait du plan de cadastre,
  • copie du permis de construire,
  • puissance de raccordement souhaitée,
  • photographies des lieux.

Une fois le dossier complet, le gestionnaire de réseau transmet une proposition de raccordement accompagnée d’un devis. Si le demandeur valide le devis, les travaux de raccordement électrique sont réalisés dans un délai compris entre 6 semaines et 4 mois. Ce délai varie selon les autorisations administratives à obtenir et la nécessité ou non d’entreprendre des travaux d’extension du réseau électrique.

Qui effectue la mise en service ?

Les travaux de raccordement achevés, le gestionnaire du réseau peut réaliser la mise en service. La demande de mise en service peut être effectuée par le propriétaire du logement ou par le fournisseur d’énergie. Dans tous les cas, une attestation de conformité de l’installation électrique (Consuel) doit être remise au gestionnaire du réseau. Une mise en service initiale standard est effective au plus tard 10 jours après la demande. La procédure peut être accélérée sur demande, moyennant un surcoût.

Mise en service Enedis - Tarifs Particuliers 2019

 

Tarifs en heures ouvrées

Tarifs hors heures ouvrées

Mise en service suite à un nouveau raccordement

50,10 € TTC

86,22 € TTC

Mise en service sur raccordement existant

18,46 € TTC

49,90 €TTC

(Source : enedis)

Le saviez-vous ? La mise en service d’une installation électrique neuve ou entièrement rénovée est conditionnée par l’obtention du Consuel. Un formulaire de type Cerfa complété par un électricien, qui atteste que l’installation électrique satisfait aux exigences de sécurité en vigueur. L’attestation de Consuel doit obligatoirement être remise au distributeur avant la mise sous tension de l’installation électrique. La délivrance de ce document est payante.

Quel est le prix du raccordement EDF ? 

Une partie des frais de raccordement électrique intègre le tarif d’acheminement de l’électricité. La part non couverte est facturée par le gestionnaire du réseau, selon un barème de facturation validé par la commission de régulation de l’énergie (CRE). Le barème établi par Enedis est disponible sur son site internet.

De manière générale, le coût du raccordement électrique est forfaitaire. Il est établi selon trois principaux critères :

  • la nature du raccordement (neuf ou provisoire),
  • la puissance du branchement (12 kVA monophasé ou 36 kVA triphasé),
  • la zone géographique du logement.

Dans les faits, toute demande de raccordement fait l’objet d’une proposition de travaux spécifique et d’un devis personnalisé, établi selon le barème de facturation des raccordements au réseau public de distribution d’électricité

A titre d’exemple, le coût d’un raccordement en 12 kVA monophasé pour une maison individuelle est compris entre 2093 € TTC et 2442 € TTC. Enedis prenant en charge 40% de cette somme, le raccordement est donc facturé entre 1256 € TTC et 1465 € TTC. (source : enedis)

Des frais supplémentaires peuvent s’appliquer, notamment dans le cas où des travaux d’extension ou de terrassement sont nécessaires.

Quel fournisseur d’électricité choisir ? 

Depuis 2007, le marché de l’énergie est ouvert à la concurrence. Tout consommateur est libre de comparer les offres proposées par les différents fournisseurs d’électricité et de souscrire le contrat de son choix.

Voici un comparatif des offres d’électricité pour un abonnement 6 kVA. Les prix sont exprimés en TTC.

OFFRE

CARACTÉRISTIQUES

OPTION BASE

OPTION HEURES CREUSES

Abonnement mensuel

Prix du kWh

Abonnement mensuel

Prix du kWh HC

Prix du kWh HP

EDF 

Tarif Bleu

Fournisseur historique

Tarif réglementé

Gestion du contrat en ligne ou via application mobile

9,98 €

0,1524 €

10,97 €

0,1710 €

0,1320 €

Engie

Elec Énergie Garantie

Sans engagement

Tarif fixe pendant 2 ans

1er fournisseur d’électricité verte

10,68 €

0,1570 €

11,66 €

0,1760 €

0,1360 €

Total Direct Energie

Classique

Sans engagement

1 rendez-vous annuel avec un expert

Des conseillers facilement joignables

Tarif indexé, -5% de réduction sur le TRV 

9,98 €

0,1465 €

10,97 €

0,1642 €

0,1272 €

Total Direct Energie

Online

Sans engagement 

Gestion de votre contrat en ligne

Tarif indexé, -10% de réduction sur le TRV

9,98 €

0,1409 €

10,97 €

0,1576 €

0,1225 €

Leclerc

Offre tarifaire de base

Sans engagement

Tarif indexé, -10% de réduction sur le TRV

Possibilité de réductions supplémentaires en créditant la carte de fidélité Leclerc

9,98 €

0,1410 €

10,97 €

0,1578 €

0,1227 €

Happ-e

Offre tarifaire de base

Sans engagement

Tarif indexé, -6% de réduction sur le TRV

Réductions supplémentaires la première année de souscription

9,97 €

0,1522 €

10,96 €

0,1708 €

0,1318 €