Tout savoir sur l'entretien d'une chaudière ou d'un poêle à granulés de bois

Publié le Lundi 14 Mai 2018 et mis à jour le Jeudi 29 Novembre 2018 - Les actualités du Poêles

Qu’il s’agisse d’une chaudière ou d’un poêle à granulés de bois, l’entretien est le même. Vous devez non seulement nettoyer régulièrement votre appareil pour que son rendement reste optimal mais aussi, et surtout, faire appel à un professionnel pour un entretien plus approfondi et deux ramonages tous les ans. Explications avec TOTAL Proxi Energies

Entretenir son chauffage à bois ou pellets

Comment assurer l’entretien régulier de son poêle ou chaudière à granulés de bois ?

Des gestes simples permettent d’entretenir son poêle à granulés de bois. Il vous suffit de :

- Aspirer les cendres accumulées dans le bac de collecte ;

- Retirer et nettoyer le creuset perforé pour s’assurer que tous les trous soient libres ;

- Nettoyer le tube d’air comburant et la résistance d’allumage ;

- Nettoyer la chambre de combustion et la vitre du poêle.

L’entretien régulier est très rapide, il est conseillé de le faire une à quatre fois par semaine. Pour ce qui est de l’entretien de la chaudière à granulés de bois, c’est encore plus facile : vous devez tout simplement vider le cendrier dès que la chaudière indique qu’il est plein. C’est le professionnel qui se chargera ensuite du nettoyage en profondeur lors de l’entretien annuel.
 

Bon à savoir : la cendre est un nettoyant très efficace ; vous pouvez donc l’utiliser pour nettoyer la vitre de votre poêle.


Un entretien et deux ramonages obligatoires tous les ans 

 
Chaque année, la loi vous impose de faire appel à un professionnel, votre installateur ou à une entreprise spécialisée, pour effectuer un entretien approfondi de votre chaudière ou poêle à pellets. Cet entretien consiste à vérifier les organes de sécurité et à nettoyer de fond en comble votre appareil. Il dure généralement entre 1 h 30 et 3 h 30. Le prix d’une telle intervention varie entre 150 et 250 € (voire 400 € pour des appareils à très grosse puissance).
 
Vous pourrez profiter de cet entretien annuel pour réaliser un ramonage de votre cheminée ou de votre poêle à granulés de bois. En effet, le règlement sanitaire départemental (RSD) vous impose deux ramonages par an, dont un pendant la période de chauffe.

Le saviez-vous ?
Si vous ne respectez pas cet arrêté préfectoral, vous risquez une amende de… 1 500 €. Même avec un bon système de chauffage, cela fait froid dans le dos, n’est-ce pas ?