Changer de fournisseur d’électricité : point sur le marché et les démarches en 2019

Publié le Dimanche 2 Février 2020 et mis à jour le Jeudi 20 Février 2020 - Les actualités du Poêles

Renforcer l’isolation de son habitation permet à la fois de réduire sensiblement sa consommation d’énergie de chauffage et de faire un geste pour l’environnement. Si l’on peut isoler soi-même, mieux vaut toutefois recourir à des installateurs professionnels et reconnus. C’est d’ailleurs une condition nécessaire si l’on souhaite profiter des aides à la rénovation énergétique.

Changer de fournisseur d’électricité

Acheter et installer soi-même le matériel nécessaire au renforcement de l’isolation de son habitation peut sembler être une idée économique, principalement si on a l’âme d’un bricoleur. En effet, on peut de cette manière économiser sur la main-d’œuvre liée à l’installation de l’isolant.

Un projet d’isolation thermique représente en effet un certain investissement. Le coût de ce type de rénovation énergétique dépend de plusieurs facteurs, et principalement du matériau isolant choisi, de son épaisseur, de la technique de pose et, évidemment, de la main-d’œuvre.

Isoler et profiter des aides à la rénovation énergétique

Le problème, en isolant soi-même, est que l’on ne peut pas accéder aux aides à la rénovation énergétique. Pour y avoir droit, il est nécessaire, entre autres conditions, de faire appel à un installateur Reconnu Garant de l’Environnement (RGE) et donc de pouvoir faire valoir une facture pour la prestation de service. Si l’on veut profiter de ces aides, qui peuvent considérablement réduire le montant de l’investissement, on ne peut donc pas isoler soi-même.

Faire appel à un installateur certifié, une réelle garantie

Si l’octroi des aides est conditionné au recours à un installateur reconnu, c’est notamment pour s’assurer que l’isolation répondra bien aux normes prescrites et que la pose sera réalisée dans les règles de l’art. En effet, la volonté, derrière ces aides, est d’atteindre un niveau de performance thermique minimale à travers chaque projet d’isolation.

La qualité de la pose est aussi un élément essentiel pour éviter toute déperdition de chaleur et pour s’assurer que ne subsiste aucun pont thermique, qui nuirait à la performance de l’isolation.

Poser soi-même son isolation ou profiter des aides ? Faites le calcul !

L’octroi des aides à la rénovation énergétique est aussi désormais conditionné à la situation financière des ménages. Ceux disposant de revenus modestes ou très modestes pourront bénéficier d’une aide plus importante, versée directement à l’issue des travaux. La volonté, à travers l’octroi de ces aides, est de limiter le reste à charge de ces ménages.

Les ménages dont les revenus sont intermédiaires, qui mèneront de tels travaux en 2020, pourront accéder à un Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique (CITE). Par contre, les ménages se situant dans la classe de revenus supérieure ne peuvent plus accéder au CITE. Cependant, ces dernières peuvent toujours avoir droit à d’autres aides, comme celles liées au dispositif des Certificats d’Économie d’Énergie (CEE), elles aussi exigeant de recourir à installateur reconnu.

L’Énergie tout compris, avec son simulateur d’aides à la rénovation énergétique, vous aide à estimer le montant des travaux envisagés et vous indique, en quelques clics, le montant des aides auxquelles vous avez droit. Il est alors aisé de faire ses calculs et de décider s’il est plus intéressant ou non d’installer soi-même son isolation.