Qu’est-ce que le pouvoir calorifique inférieur (PCI)  ?

Publié le Mardi 17 Décembre 2019 et mis à jour le Vendredi 14 Février 2020 - Les actualités du Information

Notion couramment utilisée lorsqu’il faut juger du niveau de performance d’un combustible, le pouvoir calorifique inférieur n’est pas pour autant bien connu. Nous vous expliquons la signification de cette expression.

Pouvoir calorifique inférieur

Les Total Pellets Premium présentent un PCI compris entre 4,8 et 5,3 kWh/kg. Évidemment, cette information n’a pas beaucoup d’intérêt si vous ne savez ce que signifie le «  pouvoir calorifique inférieu r ».

Un indicateur de la chaleur potentiellement produite 

La définition du pouvoir calorifique est pourtant assez simple à comprendre  : il s’agit de la quantité de chaleur dégagée par la combustion complète d’une unité de combustible. En raison de leurs propriétés chimiques, les différents types de combustibles présentent des PCI moyens variables  : 

  • charbon : 9,25 kWh/kg  ; 
  • gaz naturel : 10,58 kWh/kg  ; 
  • fioul : 11,94 kWh/kg  ; 
  • granulés de bois : 4,6 kWh/kg. 

Notons que le PCI le plus élevé est celui du dihydrogène. Il s’élève à plus de 33 kWh/kg. Toutefois, ce gaz si léger que la pression terrestre ne peut pas le retenir n’est pas (encore) utilisé comme un véritable combustible.

Avec un PCI situé entre 4,8 et 5,3 kWh/kg, les Total Pellets Premium présentent un pouvoir calorifique bien plus élevé que la moyenne. Cela est dû à la fois à la qualité des matériaux choisis et au soin apporté à leur fabrication.

Quelle différence entre le PCI et le PCS  ? 

Si vous êtes attentif aux performances offertes par les différents combustibles, vous avez sans doute remarqué qu’en dehors du PCI, une autre notion était souvent évoquée  : le PCS. Nommée «  pouvoir calorifique supérieur  », celle-ci renvoie à la chaleur dégagée par la combustion d’une unité de combustible, en prenant en compte la condensation de la vapeur et la récupération de la chaleur qui y était contenue. 

Notons que le PCI est une notion qui est le plus souvent utilisée en Europe. Par contre, le PCS est régulièrement évoqué aux États-Unis et au Canada. Cette dernière expression convient mieux, évidemment, dans un environnement où les chaudières à condensation sont majoritairement utilisées.

Pourquoi est-il important que le PCI soit élevé  ? 

Un PCI (ou un PCS) élevé indique qu’il vous faudra moins de combustible pour produire la même chaleur qu’avec un même type de combustible affichant un PCI moins élevé. Ceci a plusieurs implications  : 

  • vous économisez, puisque vous consommez moins de combustible  ; 
  • votre installation reste plus propre, plus longtemps, puisqu’un maximum de la matière combustible est brûlée pour produire de la chaleur  ; 
  • les résidus, solides comme gazeux, sont moins nombreux. 

Pour les granulés de bois, le PCI est la plupart du temps renseigné par le fabricant. Vous pouvez ainsi choisir un produit qui propose le meilleur PCI. 

Attention toutefois : un PCI élevé ne signifie pas que l’énergie est moins polluante. C’est la configuration chimique du combustible qui influe sur ce paramètre. Ainsi, si le fioul ou le gaz naturel présentent des plus hauts PCI que le bois énergie, ils rejettent également plus de CO2