Qu’est-ce qu’un poêle à pellet et comment fonctionnent ces appareils ?

Publié le Vendredi 29 Juin 2018 et mis à jour le Jeudi 15 Novembre 2018 - Les actualités du Poêles

Le poêle à granulés de bois est de plus en plus courant dans les intérieurs des ménages français. Au cours de ces dernières années, ce mode de chauffage a en effet connu une progression très importante en France. Mais d’où viennent ces appareils et comment fonctionnent-ils au juste ?

Poele a pellets

Près de 140.000 poêles à pellets ont été vendus en France en 2017. Ce chiffre, en progression constante depuis le début des années 2000, indique à lui seul le succès de ce mode de chauffage. Basé sur un combustible abordable, performant et renouvelable, le poêle à granulés de bois ne manque en effet pas d’avantages.

Quelle est l’origine du poêle à granulés ?

Pour savoir à quand remonte la création du poêle à pellet, il faut d’abord s’interroger sur la date de création des granulés de bois. Le principe de l’utilisation de déchets de scierie compressés pour produire un combustible n’est pas neuf.

C’est en effet dans les années 30 que, dans un contexte de crise économique, un ingénieur américain du nom de Robert T. Bowling met au point un procédé permettant de valoriser les déchets de scierie. Dans son entreprise, appelée « Potlatch », un nom qui fait référence aux cérémonies indiennes basées sur le don, Bowling crée les premières bûches de bois compressé. Il les nomme « Pres-to-log »  (« presser pour obtenir une bûche »).

La technique de compression des déchets de bois inventée dans l’entreprise Potlatch, basée à Lewinston, dans l’état l’Idaho (Etats-Unis), servira de base à celle utilisée plus tard pour la confection de granulés de bois. Ceux-ci sont aussi créés aux Etats-Unis, dans les années 70, à un moment où la crise pétrolière fait rage et où les Américains se tournent à nouveau vers le bois pour se chauffer.

Les premiers poêles à granulés ne sont que des poêles à bois alimentés par un entonnoir dans lequel sont placés les pellets. Mais en 1983, un ingénieur de chez Boeing, Jerry Whitfield, met au point le premier poêle à pellet tel que nous le connaissons aujourd’hui. Le succès de ces appareils sera ensuite grandissant.

Comment fonctionne un poêle à pellet ?

Le poêle à granulés moderne est généralement composé de ces différents éléments :

  • un moteur ;
  • une chambre de combustion ;
  • un cendrier ;
  • une vis sans fin ;
  • une réserve.

Les granulés de bois sont placés dans la réserve et s’écoulent dans la chambre de combustion via la vis sans fin. La vitesse de rotation de cette vis dépend de la température que l’on souhaite atteindre dans la pièce. En effet, plus la vis tourne vite, plus les pellets tombent rapidement dans le foyer, et plus la température s’élève. Notez que le feu est allumé par une résistance électrique qui permet d’enflammer les premiers pellets.

Le moteur du poêle à pellet sert à faire tourner la vis sans fin, mais aussi à faire fonctionner les deux ventilateurs qui équipent l’appareil :

  • l’un se charge d’amener l’air extérieur dans le foyer et d’expulser l’air chaud à l’extérieur du poêle, permettant de chauffer la surface où il est installé ;
  • l’autre permet d’évacuer les fumées.

Certains poêles à granulés fonctionnent toutefois sans ventilateur, car ils chauffent par convection naturelle : ses surfaces irradient une chaleur qui circule dans la pièce où est installé le poêle. Ces poêles à granulés ont l’avantage d’être plus silencieux que les poêles équipés d’un ventilateur.            

Il faut remarquer que tous les poêles à pellets sont aujourd’hui programmables : grâce à un dispositif électronique, vous pouvez ainsi décider du moment où vous souhaitez le déclencher, de la température que vous voulez obtenir dans votre logement, etc.

Profitez dès maintenant de notre offre d’été sur les granulés de bois : du 15 mai au 31 juillet, vous bénéficiez d’une réduction de 40 euros par palette de pellets commandée.