Aides pour l’installation de panneaux solaires ou photovoltaïques

Le gouvernement et ses partenaires ont mis en place une série d’aides pour inciter l’installation de panneaux solaires ou photovoltaïques. Découvrez ces différents incitants, qui vont bien au-delà du seul crédit d’impôt pour les énergies renouvelables.  

Aides et financements pour vos panneaux solaires

Comment augmenter la part d’énergie solaire dans la consommation énergétique des Français ? Le gouvernement français a choisi de proposer une série d’aides pour atteindre ce but. En voici le détail.

 

Le CITE, une aide pour l’installation de panneaux solaires

La principale aide mise en place depuis quelques années par le gouvernement français concerne l’installation de panneaux solaires. En effet, en installant ces panneaux couplés à des chauffe-eau solaires, vous pouvez bénéficier du Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique de 30 %. Cela signifie que vous pouvez déduire de vos impôts sur le revenu 30 % des dépenses consenties pour installer votre équipement solaire.

Les seules conditions pour profiter de ce crédit d’impôt pour les énergies renouvelables sont :

  • D’être résident et contribuable français ;
  • Que le bâtiment soit construit depuis au moins 2 ans ;
  • Que votre installation ait été installée par un professionnel certifié ;
  • Que vos capteurs solaires soient certifiés CST Bat, Solar Keymark ou qu’ils respectent les normes NF EN 12975 ou NF EN 12976. 

Les modalités de ce crédit d’impôt étant susceptibles d’être modifiées, nous vous invitons à consulter régulièrement le site du Ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Le fonds chaleur géré par l’Ademe

Depuis 2015, l’Ademe gère le Fonds chaleur, un outil de financement des projets de production d’eau chaude à l’aide de panneaux solaires. Ce fonds se destine tant à l’habitat collectif qu’à l’industrie, le tertiaire, l’agriculture, le tourisme, etc.

Il existe deux modes de calcul de cette aide :

  • Des aides forfaitaires pour les projets de petite ou moyenne taille ;
  • Une aide définie par l’analyse économique pour les autres projets.

Pour rentrer une demande d’aide à travers le Fonds chaleur, il existe deux méthodes : 

  • Par l’appel à projets national annuel BCIAT (Biomasse Chaleur Industrie Agriculture Tertiaire) ;
  • Par le dispositif d’aide régional.

Les travaux subsidiés par le fonds chaleur doivent également être réalisés par des professionnels certifiés. En outre, cette aide pour vos panneaux solaires n’est pas cumulable avec le Crédit d’Impôt pour la Transition Energétique.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l’Ademe

 

L’éco-prêt à 0 %, une aide qui peut s’appliquer à l’installation de panneaux solaires

Si la somme que vous comptez emprunter n’excède par les 30.000 euros, vous pouvez bénéficier d’un prêt à 0 % pour l’installation de vos panneaux solaires. En effet, cette aide est accordée si vos travaux concernent au moins deux des domaines suivants : 

  • Isolation performante de la toiture ;
  • Isolation performante des murs donnant sur l’extérieur ;
  • Isolation performante des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ;
  • Installation ou remplacement d’un chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire ;
  • Installation d’un chauffage utilisant les énergies renouvelables ;
  • Installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant les énergies renouvelables.

En installant des panneaux solaires destinés à vous chauffer et à chauffer votre eau sanitaire, vous pouvez donc profiter de cette aide. Notez que l’éco-prêt à taux zéro est cumulable avec le CITE, et que les travaux doivent être réalisés par un professionnel certifié RGE (Reconnu Garant de l’Environnement).

 

Des subventions de l’ANAH et une prime à l’autoconsommation

Au-delà des aides régionales dont vous pourriez éventuellement bénéficier, des subventions de l’ANAH peuvent également vous être accordées. Ces aides pour l’installation de vos panneaux solaires, qui ne sont pas cumulables avec l’éco-prêt à taux zéro, ne peuvent toutefois vous être accordées que :

  • Si vous ne dépassez pas un certain niveau de ressources ; 
  • Si votre logement a plus de 15 ans.

Enfin, si vous choisissez de privilégier la consommation de l’électricité produite par votre installation photovoltaïque, tout en acceptant de revendre le surplus pour 10 cents/kWh, vous pouvez aussi recevoir une aide de l’Etat, dégressive en fonction de la taille de votre installation. Celle-ci va de 90 à 390 € par kilowatt-crête installé, et est versée une fois la demande de raccordement au réseau effectuée. 

Pour en bénéficier, votre équipement doit remplir l’une de ces conditions : 

  • Être installé de manière parallèle à votre toiture ;
  • Être installé sur une toiture plate ;
  • Remplir une fonction d’allège, de bardage, de brise-soleil, de garde-corps, d’ombrière, de pergola ou de mur-rideau.

 

Contactez-nous pour toute information sur l’énergie solaire.