Est-il obligatoire de gainer son conduit de cheminée ?

Publié le Mardi 4 Février 2020 et mis à jour le Jeudi 27 Février 2020 - Les actualités du Information

Permettant dans bien des cas de normaliser le tirage d’un conduit d’évacuation des fumées, le gainage s’avère même obligatoire dans certains cas, notamment dans les nouvelles constructions. Nous vous en disons plus sur les règles en la matière.

gainer conduit obligatoire

Le gainage d’un conduit de cheminée est une opération courante, surtout dans les nouvelles constructions. Mais il est peut-être utile de rappeler, pour commencer, ce que signifie ce terme. 

Le gainage, l’autre nom du tubage de conduit

A l’instar du chemisage, le gainage est un autre terme qui désigne le tubage d’un conduit de cheminée. Il faut savoir que, dans une construction, le conduit de cheminée est le plus souvent maçonné. Cette partie de la construction doit être réalisée en respectant certaines normes afin de résister à de hautes températures et rester bien étanche.

Toutefois, avec certaines installations de chauffage au bois, les températures atteintes peuvent être très élevées. Pour renforcer la résistance du conduit de cheminée, on y introduit alors un tube – le plus souvent en inox – relié à l’appareil de chauffage. Ce tubage ou gainage offre plusieurs autres avantages :

  • il est parfaitement étanche ;
  • il offre un meilleur tirage ;
  • il limite l’accumulation de bistre (des suies goudronnées) ;
  • il facilite le ramonage.
  • Le gainage, obligatoire dans certain

Le gainage, obligatoire dans certains cas

L’opération de gainage est obligatoire dans certains cas. C’est tout d’abord le cas pour toute maison construite après 2012. Mais c’est aussi une obligation légale lorsqu’on utilise certains appareils :

Par contre, il n’est pas nécessaire de faire gainer son conduit de cheminée si on utilise un foyer ouvert. Cela reste toutefois recommandé, au vu des avantages offerts par ce système.

Comment réaliser le gainage du conduit ?

La mise en place d’un tubage dans votre conduit de cheminée doit de préférence être réalisé par un professionnel qualifié, équipé du matériel adéquat. En fonction de la configuration de votre conduit, vous pourrez optez pour un tubage rigide ou flexible. Le tubage rigide, composé de morceaux pouvant mesurer jusqu’à un mètre, assemblés les uns aux autres, convient seulement dans un conduit d’évacuation droit. Si le conduit présente des coudes, il faudra opter pour un tubage flexible.

Les tubes proposés à la vente présentent généralement un diamètre de 80 à 250 mm. Certains peuvent avoir deux parois, afin de renforcer encore leur résistance à la chaleur.

Notez que le tubage doit obligatoirement être effectué sur toute la longueur du conduit, et que celui-ci doit avoir été ramoné avant de réaliser cette opération. Celle-ci vous coûtera entre 300 et 1.500 euros.

Le choix du diamètre du tube placé dans votre conduit est très important. En effet, il aura une influence important sur le tirage de votre appareil. Ainsi, si votre tirage est trop important, il pourra être utile de choisir un diamètre réduit pour votre tube. A l’inverse, un tube plus large permettra de renforcer le tirage.