Quels sont les carburants utilisés dans le secteur des travaux publics ?

Publié le Mercredi 19 Juin 2019 - Les actualités du Carburants

Lorsqu’on est à la tête d’une entreprise de travaux publics, il faut être attentif aux carburants qu’on utilise car, en fonction du type d’engins dont on dispose, certains sont tout simplement interdits. Nous faisons le point pour vous.

Quels sont les carburants utilisés dans le secteur des travaux publics ?

Puis-je utiliser du fioul dans mes engins de chantier ou les véhicules de ma société de travaux publics, ou dois-je recourir au GNR ou aux carburants conventionnels (diesel, essence) ? Pour clarifier les choses, nous vous expliquons quels sont les carburants qui sont disponibles pour le secteur des travaux publics.

Le GNR, principal carburant pour les BTP

Les entreprises de travaux publics s’appuient beaucoup sur des engins non-routiers, qui, depuis 2011, doivent obligatoirement être alimentés par du GNR ou gazole non-routier. Selon l’arrêté français voté en 2010, ces engins sont les suivants :

  • les engins mobiles non-routiers (bulldozers, pelleteuses, niveleuses, etc.) ;
  • les tracteurs agricoles et forestiers, c’est-à-dire tout véhicule à moteur ou à chenilles qui a au moins deux essieux et qui est destiné à être employé dans une exploitation agricole ou forestière ;
  • les bateaux de plaisance et de navigation intérieure (péniches), qui utilisent une forme spécifique de GNR.

Avant 2011, c’est le fioul qui était le plus souvent utilisé dans ce type d’engins. Economique, il offrait des performances similaires au GNR. Toutefois, il est également plus polluant, puisqu’il contient plus de soufre. Pour compenser la diminution du soufre dans le GNR, du biocarburant est utilisé. Vos moteurs ne courent donc aucun risque et développent la même puissance avec du GNR qu’avec du fioul.

Comme le fioul, le GNR bénéficie d’un régime fiscal plus favorable qu’un carburant classique. Il est donc moins cher. Pour souligner cet aspect et inciter à sa consommation, le GNR est également coloré en rouge.

Essence, diesel : pour les véhicules conventionnels

Une entreprise de travaux publics peut toutefois également utiliser des véhicules conventionnels : camionnettes, voitures, etc. Pour ceux-là, il faut évidemment utiliser le carburant spécifié par le constructeur : essence ou diesel.

De couleur blanche, ces carburants sont plus coûteux que le GNR. Il faudra bien  veiller à ne pas confondre diesel ou essence, au risque de causer des dommages importants au moteur de votre véhicule.

Que risque-t-on en cas de fraude ?

S’il est particulièrement important d’utiliser le carburant adéquat dans votre véhicule, c’est parce que tout usage d’un carburant non autorisé dans un engin de chantier ou un autre véhicule est considéré comme de la fraude fiscale.

Les agents des douanes ou les gendarmes ont la possibilité de vous contrôler et de vous infliger de lourdes amendes en cas d’infraction. Celles-ci sont calculées en fonction du nombre de kilomètres parcourus ou du nombre d’heures d’utilisation du véhicule, multiplié par la différence entre le prix du carburant utilisé et celui du carburant qui aurait dû l’être. Les sommes dues peuvent donc être très élevées.

GNR ou carburant classique : TOTAL vous propose une gamme complète pour répondre à tous vos besoins.