Mieux comprendre le tarif réglementé de l’électricité

Si d’autres offres de marché pour l’électricité existent, les pouvoirs publics fixent toujours le tarif réglementé de l’électricité en France. Découvrez comment sont établis ces tarifs et ce qui les influence.

Les tarifs réglementés de l’électricité

Comment sont établis les tarifs réglementés de l’électricité en France ? Quelle est leur origine ? Sur quelle base évoluent-ils ? Ces questions sont particulièrement intéressantes pour les particuliers, qui peuvent toujours bénéficier des tarifs réglementés, contrairement à certains professionnels. C’est d’ailleurs encore le cas pour 85 % de la population française (source : Selectra), qui continuent à acheter leur électricité chez leur fournisseur historique, alors que les tarifs proposés par les fournisseurs comme Total sont moins élevés.

 

Quelle est l’origine du tarif réglementé de l’électricité ?

Le tarif réglementé de l’électricité a été créé au sortir de la deuxième guerre mondiale. Les trois tarifs réglementés – bleu, jaune et vert – ont été fixés par l’Etat et correspondent à la puissance des compteurs des clients :

  • Bleu : pour particuliers et petits professionnels avec des compteurs d’une puissance inférieure ou égale à 36 kVA (basse tension) ;
  • Jaune : pour les entreprises et les professionnels, avec une puissance entre 42 et 240 kVA (basse tension) ;
  • Vert : pour les industries, avec une puissance de plus de 250 kVA (haute tension).

Alors que ces tarifs étaient les seuls disponibles à l’époque, l’ouverture du marché de l’électricité, au début des années 2000, a conduit de nombreux fournisseurs tiers à venir s'implanter en France. Ces tarifs réglementés de l’électricité existent donc toujours partiellement (les tarifs jaune et vert ont disparu) mais sont concurrencés par d’autres offres, souvent plus compétitives.

 

Comment est établi le tarif réglementé de l’électricité ?

Les tarifs réglementés de l’électricité sont fixés chaque année par la Commission de Régulation de l’Energie (CRE). Mais un contrôle est exercé par les ministères en charge de l’économie et de l’énergie. Différents éléments sont pris en compte pour établir le tarif : 

  • Le coût d’exploitation du parc de centrales nucléaires ;
  • Le surcoût lié à la production supplémentaire nécessaire en période de pointe ;
  • La rémunération touchée par le fournisseur d’électricité ;
  • Les frais d’acheminement (transport et distribution) ;
  • Les taxes diverses.

 

Sur quels critères peuvent évoluer les tarifs réglementés de l’électricité ?

Une partie du tarif réglementé de l’électricité est fixe. Il s’agit de l’abonnement. Par contre, le prix du kWh peut varier sur votre facture mensuelle en fonction de votre option tarifaire, de la puissance du compteur et de votre consommation.

Si vous bénéficiez du tarif historique bleu, vous pouvez à tout moment, et sans frais, changer de fournisseur d’électricité. Total vous propose jusqu’à 10 % d’économie sur une offre équivalente.

Découvrez aussi